News

COMMUNIQUE_MikaelMERGUI_Centrakor_DuoMax.jpg
COMMUNIQUEMikaelMERGUICentrakor3.jpg
COMMUNIQUE_Porquerollesrace_MERGUI_CENTRAKOR.jpg
COMMUNIQUE_Jauge_Class40_Centrakor (1).jpg

Pour l’année 2022, plein de nouveaux challenges m’attendent… et pas des moindres !

Je suis fier de vous annoncer qu’avec le bateau Centrakor, nous allons prendre le large tout au long de l’année 2022 lors de différentes courses dont… la mythique Route du Rhum ! Et oui ! Je dois vous avouer que j’ai hâte de relever ces nouveaux défis et de me mouiller !

J’ai déjà hâte de repartir en mer. Je vous en dit plus rapidement, j’espère que vous êtes autant excités que moi !

com1821-7348_COMMUNIQUE_RDR_2022_Centrakor_HD.PNG

Une page qui se tourne...

241431055_172340908366317_3658435648564181298_n.jpg
241653945_172340978366310_4414924955243412528_n.jpg

Une page se tourne mais le livre n'est pas terminé, et c'est une si belle histoire !

Je n'ai pas réussi à en parler sur le moment; je suis "senti-boat-al''…

Mais le week-end dernier, sur la ligne de départ à Puerto Portals pour les 20 ans des Super Series,au moment du coup de canon, ma casquette Team Vision Future s'envole et part à l'eau.

Bon rien d' extraordinaire vous allez me dire…. Ça m'est arrivé des dizaines de fois ….Mais c' est seulement à ce moment-là, par ce simple fait de perdre ma casquette, plus précisément ma dernière casquette Team Vision Future, que j'ai réalisé les événements des derniers mois…

Le TP52 Team Vision Future a été vendu au mois d'août à une équipe thaïlandaise et je fais la passation en tant que boat captain.

Ce sont des moments particuliers, tu bichonnes et prépares le bateau pour un grand jour…

Et puis tous les petits pincements au coeur, les derniers préparatifs : enlever le flocage,coller le nouveau nom, la rencontre avec le nouvel équipage qui prend ses marques…

Lors du premier entraînement, j'ai bien fait rire les équipiers thaïlandais qui m' ont surpris en train de parler en français à l' intérieur...

J'ai toujours parlé à mes bateaux…

" What are you telling him? "(*qu'est ce que tu lui dis?)

-Je le rassure! Je lui dis que ça va bien se passer!

Je peux vous affirmer que ce chapitre team vision future est magique, des années incroyables, la réalisation d'un de mes rêves :participer aux "TP52 super series" en tant que barreur.

Mille mercis Jean Jacques pour ta confiance, ta bonne humeur,tes grandes qualités humaines.

Ce projet que tu as créé, a été une telle réussite! Nous avons gagné tellement de belles régates ! C'est incroyable quand on y pense….

Quelle aventure humaine…. Un équipage,une famille, des gars soudés!

Peut-être ne le savez-vous pas, mais tous ces hommes ont des "boulots " de dingues, des familles (merci à elles aussi) et tout ce petit monde posait des congés pour participer aux régates. Une organisation de fou!

Du sérieux,des compétiteurs, des gagnants sur l'eau et une belle colonie désordonnée hilarante à terre!

Toutes les personnes qui sont montées à bord de Team Vision Future ont été formidables, beaucoup sont maintenant des amis très proches.

Je voudrais également remercier les hommes dont on ne parle pas, et qui ne sont pas les hommes de l'ombre car sur un chantier naval il n y en a pas….

Ceux qui connaissent le bateau sous toutes ses coutures ….Merci à l'équipe de Lavandou Carénage, le chantier, ta 2ème maison quand tu es boat captain, les gars sont tous formidables!

Un gros "big up" pour Tintin: le pirate au grand cœur, qui râle,croque et grogne mais qui te sauve de toutes les situations les plus cauchemardesques…. Quelle chance de travailler avec lui!

Merci à tous ceux qui nous ont suivi sur les régates, les réseaux…. Je vous sais très nombreux !

Ce n'est pas la fin de l'histoire.

Mais si je relis toutes les pages, je sais que je suis très chanceux d'avoir été à la barre de ce bolide blanc que je suivrais toujours...de près ou de loin!

215718871_4461815323842034_6566388575330764964_n.jpg

 Retour  sur Terre


 

 Il y a des expressions du visage qui ne trompent pas …  Rapidement, vous pouvez tout y lire… Le bonheur de terminer, la joie d' être premier , l' extrême fatigue, la tension qui s' arrête brutalement, la douleur: des visages marqués  par 10 jours 20 heures 19 minutes et 31 secondes de course.

  Ce sont  les visages d' Antoine et de Mikael le jeudi 8 avril,  victorieux  de la 8 ème édition Les Sables/Horta/Les Sables.

 

 Toujours salé  et aspergé  de Champagne, Mikaël  raconte:

 

" Je suis tellement heureux d' avoir fait cette course avec Antoine.

 Nous avons longtemps été  adversaires sur le Tour de France  à  la Voile, quand Courrier Dunkerque  et TPM Coych se disputaient  la première  place.  

Nous n' avions jamais navigué  ensemble. 

C'était un pari osé!

 Les autres binômes se connaissaient bien, s'étaient entraînés ensemble  pendant toute la période hivernale.

Notre point positif a été  notre très bon briefing sur la météo. On a suivi constamment  avant le départ  les évolutions météorologiques, nous savions que les 24 premières  heures étaient cruciales.

 La stratégie  était d' être  bien placés,  dans le paquet de tête,  avant les premières transitions. Et c' est ce que nous avons fait! Nous étions sereins, nous n' avons jamais  lâché  la ligne de conduite adoptée  lors de la préparation  du routage.

 

Pour mon projet de Class40, cette course a été  une très  belle expérience!

 J' avoue avoir peu d' heures de navigation  sur ce support.

Cette course m ' a permis, lors de ces 2545 milles, de me faire une idée des nouveaux bateaux "scow",  du rythme, de la vie à  bord, des changements de voiles, des nouveaux pilotes…

 

Sur cette classe de bateaux, il y a de vraies stratégies à adopter: les choix des voiles, l'équilibre avec le remplissage des ballast et le poste de barre  dans le cockpit.

Quelle belle machine!

Mes  plus beaux moments seront  les bords de " sangliers" au reaching sous grand gennaker, trinquette, dans la nuit noire.

 C'est tellement violent, qu'il fallait rester à  l'intérieur avec la télécommande  du pilote à la main. Le bateau   s'envolait, déboulant  pleine balle dans le noir comme une voiture sur une piste de ski sans frein!  On a quand même  avalé  408 milles en 24h. C' est pour vous dire la vitesse!

Les mauvais  points à travailler rapidement? ( rire de Mikael) 

Incontestablement  l'équipement du marin !!! C' est vraiment le point négatif…  Un ciré  et des bottes étanches sont nécessaires: j' ai souffert de l' humidité!

Tout le reste était  top!

Je ne peux que remercier Antoine pour cette course, nous nous sommes vraiment bien entendus.

 J'ai engrangé  des milles de qualification, j' ai pu me faire une idée  des nouveaux Class40 et pour couronner le tout:on gagne une belle course!  

Il y avait tous les ingrédients pour faire un événement  mémorable, avec en prime ce finish sous haute tension. 

Ça me ferait plaisir de lui rendre la pareille, et de naviguer ensemble sur mon projet. 

Je suis heureux , malgré  l'étrange sensation d'être passé  dans une machine à  laver  avec du gravier, en cycle long."

Maintenant, après  une bonne douche et un poulet rôti frites accompagné  d' un kouign amann en dessert, place au repos tant attendu: un lit sec, stable et bien droit!  Souhaitons lui, d'autres réussites sur son propre projet.

215358391_4461821473841419_4582103436626153395_n.jpg
affiche-les-sables-horta-2021.jpg

Opération les Sables/Horta

 

Mikael a rejoint Antoine Carpentier, le skipper du CLASS40 n°161 "Redman" .

Les 2 marins se connaissent et se sont rencontrés  sur le Tour de France à  la Voile,quand ce dernier   était encore en version course au large en équipage.  Concurrents directs à  cette époque, on se souvient bien du challenge sportif et compétitif  qui existait entre Courrier Dunkerque ( Antoine) et TPM Coych ( Mikaël). Aujourd'hui, c' est en duo qu' ils partent sur la magnifique course Les Sables/Horta sur Redman.

 

Pour les initiés;Redman est un plan Manuard (Mach4). Pour les néophytes, c' est un magnifique Class 40  bleu outremer qui file  à grande vitesse.

Ce n' est pas sans déplaire à Mikael, qui apprécie particulièrement  Sam Manuard. En effet, Mikael attrape le virus "Mini Transat  6.50 "sur  le fameux "Tip Top 2 "de Sam qui le conseillera par la suite dans la construction de son propre  proto "Marcel For Ever".

 On vous livre un secret… Mikael adore ( quand il a du temps)  voler  au-dessus de l' eau sur un cata à foil en baie de Toulon. Vous l' avez compris ;un plan Manuard au nom si significatif  d ' "Addiction ".

 

Mais, revenons à la fusée bleue et le mythique port des Sables d' Olonnes où Antoine et Mikael sont  arrivés ce mardi, après un convoyage bien agréable. ( Ils ont partagé  avec vous une vidéo d' un bon bord de spi serré). 

Au programme de cette semaine: les contrôles  sécurité  du bateau, les briefings, mais aussi un prologue le vendredi 25 juin .

Le coup de canon sera donné le dimanche 27 juin et ce seront 25 Class 40 qui s'élanceront en direction des Açores, magnifique archipel de 4 îles portugaises au cœur de l'océan Atlantique.

 

Le parcours de cette régate a été, il  y a peu de temps, modifié  par le contexte pandémique. Les marins ne pourront pas se raconter cette année dans le très célèbre Peter Café Sport: leurs anecdotes, changements de voiles et batailles de virements. Il n'y aura  donc pas d' escale; les bateaux enrouleront une bouée  devant la marina d' Horta. 

C' est donc 2540 milles qu'il faudra avaler d' un coup, soit à peu près 12 jours de mer en double.

WhatsApp Image 2021-06-22 at 21.44.22.jp